Plus de 800 marques
800 000 clients actifs
Retours faciles et gratuits sous 30 jours
Filtre

Freins à disque VTT : puissance maximale dans les situations extrêmes

Les freins à disque pour VTT ont toujours fait leurs preuves. Ils offrent une puissance de freinage remarquable et sont stables sur tout type de terrain. C’est pourquoi ils sont plébiscités par de nombreux cyclistes d’enduro et de descente, disciplines où la maîtrise du freinage est essentielle pour les performances (et la santé des cyclistes). Pour être parées à toutes les conditions météorologiques, les meilleures marques proposent des composants compatibles qui se distinguent par la précision des technologies et la résistance des matériaux utilisés pour leur fabrication. Continuer de lire

Classement par Popularité

Une vue d’ensemble sur les freins à disque VTT disponibles

Les freins à disque sont devenus la norme en VTT pour une bonne raison : ils proposent un freinage efficace et sûr en toutes circonstances, que vous rouliez sur un terrain cahoteux ou boueux. Leurs performances se sont aussi répandues à d’autres types de disciplines, les freins à disque pour la route étant particulièrement appréciés.

Il existe deux types de freins à disque pour VTT qui se distinguent : les freins mécaniques et les freins hydrauliques.

Les premiers sont moins exigeants, avec une puissance de freinage limitée et une précision qui peut sembler moins élevée que celle des freins hydrauliques. Leur fonctionnement est assez simple puisque, depuis le guidon, on actionne la fermeture des plaquettes de frein qui, en appuyant sur le disque, réduisent la vitesse du vélo.

Les freins hydrauliques fonctionnent grâce à une huile qui circule dans le câble de frein. Lors du freinage, l’huile exerce une pression sur les pistons qui, à leur tour, agissent sur les plaquettes de la même manière que les freins mécaniques. Le résultat : une perte progressive de vitesse qui, dans ce cas, est généralement plus rapide. Un autre avantage est que, grâce à ce fonctionnement interne, vous n’avez pas à vous soucier des facteurs externes tels que la pluie qui, dans une certaine mesure, peut réduire les performances d’autres types de freins « externes ».

Pistons de frein : deux, quatre ou six ?

Les kits de freins à disque pour VTT sont disponibles avec deux, quatre ou six pistons. Ce choix permet de déterminer le freinage et, même si on a l’impression du contraire, plus de pistons ne signifie pas un meilleur freinage. Comme pour tous les composants de vélo, tout dépend de votre style de conduite.

Les freins à disque à deux pistons, c’est-à-dire la grande majorité du marché, se caractérisent par leur poids réduit, leur polyvalence et leur prix nettement plus bas. Contre eux, ils ont tout ce que les autres freins offraient comme avantage, un effort plus important lors de l’actionnement du levier de frein, une usure plus importante et une tendance à la surchauffe sur les terrains nécessitant un freinage constant.

Les freins à disque à 4 pistons, une technologie provenant de l’industrie automobile, répartissent leurs pistons de part et d’autre de la plaquette de frein. La surface de contact avec le disque augmente, ce qui se traduit par davantage de puissance et de précision de freinage. Ainsi, en exerçant la même pression sur le levier de frein, on obtient de meilleurs résultats. De plus, en ajoutant plus de pistons, le frein répartit la puissance produite et l’usure. Les freins à quatre pistons ont tendance à être un peu plus lourds et les freins hydrauliques ont besoin de plus de liquide de frein. L’amélioration des performances a généralement un impact sur le prix.

Les freins à disque à 6 pistons sont moins courants car ils ne sont pas accessibles à tous les budgets et sont un peu plus lourds. Comme vous pouvez l’imaginer, l’ajout de pistons permet un freinage plus exact, une meilleure dissipation de la chaleur et, surtout, une plus grande longévité du disque de frein. Leur présence sur le marché est limitée car toutes les marques ne les incluent pas dans leur catalogue ou ne les proposent pas pour les deux roues.

Technologies et matériaux : l’avenir des freins à disque VTT

Les marques travaillent d’arrache-pied pour améliorer leurs modèles de freins à disque. La principale mesure consiste à améliorer les matériaux qui les composent, avec une forte teneur en aluminium dans les modèles les plus basiques et la prédominance du carbone dans ceux qui sont destinés à un usage professionnel. La réduction du poids est indiscutable, tout comme la facilité et la sécurité d’utilisation. 

Bien que chaque marque propose une gamme de compatibilité différente, vous verrez que les technologies utilisées dans chacune d’entre elles offrent des caractéristiques similaires. Selon les données fournies par les professionnels des compétitions, l’ergonomie du levier de frein est renforcée, avec une tendance à le raccourcir sans pour autant nuire à sa facilité d’utilisation et d’installation, où de moins en moins d’outils externes sont utilisés.

Les pistons sont magnétiques. Cela permet d’améliorer l’ajustement de la plaquette de frein dans l’étrier et facilite son remplacement ultérieur.

Les matériaux utilisés dans les kits de freins à disque pour VTT sont si complexes que les alliages d’aluminium semblent préhistoriques. En utilisant des polymères de pointe et des fibres de carbone ou même de verre, les meilleures marques offrent une résistance à la traction et à l’usure identique tout en réduisant le poids de jusqu’à 50 %. L’essentiel est de répartir efficacement les matériaux là où vous en avez besoin, en concentrant leur densité là où la stabilité thermique est la plus indispensable.

Ce type de frein facilite également l’entretien en simplifiant la purge, de sorte que même un débutant peut le nettoyer sans difficultés.

Conseils d’achat pour les freins à disque VTT

Les principales recommandations lors de l’achat d’un frein doté de ces caractéristiques relèvent du bon sens, à savoir comparer les composants de votre vélo de manière à ce que tout fonctionne bien ensemble. À moins que le vélo ne soit configuré de manière standard, avec les freins déjà remplis et purgés, vous devez faire attention au diamètre maximal que le cadre et la fourche peuvent accepter pour le disque de frein.

En cas de problème, une solution consiste à raccourcir le câble à la longueur souhaitée, mais mesurez exactement la quantité dont vous avez besoin, car vous ne pourrez pas recommencer !

Certains freins sont universels et peuvent être utilisés à l’avant comme à l’arrière du vélo, ce qui permet de varier les configurations et les performances en fonction de la discipline que vous pratiquez.

Faites également attention aux pièces supplémentaires fournies avec les freins, car tous ne comprennent pas d’adaptateurs ou ne sont pas livrés avec des disques de frein. Il suffit de vérifier leur compatibilité ou de les acheter directement de la même marque.