Plus de 800 marques
800 000 clients actifs
Retours faciles et gratuits sous 30 jours
Filtre

Cassettes VTT : la clé de voûte de votre expérience à VTT

Le VTT est un moteur d’innovation pour toute l’industrie du cycle, surtout en ce qui concerne la transmission. Les cassettes de VTT sont le meilleur exemple de cette évolution constante : de plus en plus de vitesses, et des étagements toujours plus larges appellent de plus en plus de dérailleurs aux réglages toujours plus fins. Nous n’exagérons pas quand nous disons que la cassette est la clé de voûte de toute votre transmission. Ici, nous vous expliquons ce qui caractérise une cassette de VTT et les détails à prendre en compte lors de l’achat et du montage de votre nouvelle cassette VTT. Continuer de lire

Classement par Popularité

La cassette de mon VTT – pourquoi est-elle si importante ?

La cassette est la pièce maîtresse de toute transmission pour VTT. Elle consiste en un ensemble de roues dentées de tailles différentes, qui sont appelées pignons, ou parfois simplement vitesses – d’où l’expression « changement de vitesse ». La cassette est installée sur le corps de roue libre du moyeu arrière. Le dérailleur arrière pousse la chaîne d’un pignon à un autre ; le rapport entre la vitesse sélectionnée et le plateau du pédalier donne le braquet, ou le rapport de vitesse de votre vélo. Comme les VTT et les VTTAE modernes sont généralement équipés de pédaliers mono-plateau, c’est la cassette seule qui va déterminer le nombre de vitesses disponibles sur le VTT et votre confort de pédalage en selle. Cela fonctionne ainsi : plus le pignon est petit, plus le braquet est gros. Plus le pignon est gros, en revanche, c’est-à-dire plus il a de dents, plus le braquet est petit et adapté aux côtes.

Pour offrir un maximum de vitesses sur un VTT et rendre l’étagement des vitesses aussi fluide que possible, les fabricants ont développé des pignons de plus en plus grands au fil des années. Les groupes de VTT actuels comptent onze ou même douze vitesses. Mais le nombre de vitesses ne fait pas tout ; le plus important sur un VTT est le choix des pignons, qui doivent être aussi petits mais également aussi grands que possible. Le plus petit pignon a normalement au moins dix dents, mais le plus souvent onze. Le plus grand pignon sur la plupart des VTT modernes a au moins 32 dents ; mais les vélos les plus récents sont parfois équipés de pignons allant jusqu’à 52 dents.

La différence entre le nombre de dents du plus petit pignon et du plus grand pignon d’une cassette donne ce qu’on appelle la capacité de celle-ci. Une cassette de 11-32 dents présente une capacité relativement faible pour une cassette de VTT ; la différence entre chaque vitesse est minime. Au contraire, une cassette de 10-52 dents a une forte capacité. Cela implique, en revanche, que la différence entre chaque vitesse sera plus marquée.

Cassette de VTT – Laquelle choisir ?

Le critère le plus important dans le choix d’une cassette de VTT est qu’elle ait le bon nombre de vitesses par rapport au reste de votre groupe. La plupart des VTT du marché sont équipés de groupes de dix à douze vitesses, ce qui implique des cassettes de dix ou douze pignons. Il est aussi important de prendre en compte le standard du corps de cassette de la roue sur laquelle la cassette vient se fixer. Le fabricant japonais Shimano et la marque américaine SRAM utilisent le même standard pour les groupes de VTT classiques ; ce standard est donc particulièrement courant. Toutefois, SRAM possède un autre standard appelé XD pour certains de ses groupes de VTT modernes à onze ou douze vitesses.

Comme les cassettes de VTT des marques Shimano et SRAM partagent le même standard, la question évidente est : peut-on utiliser indifféremment les cassettes des deux marques ? Théoriquement, la réponse est oui – mais les fabricants vous recommanderont toujours de ne jamais utiliser de composants d’une marque différente de la leur pour votre montage. La raison principale est que les composants d’un même groupe – dérailleur, chaîne, cassette – sont conçus pour s’adapter les uns aux autres avec beaucoup de précision. Les dents de chaque pignon sont sculptées pour être en parfaite harmonie avec la chaîne et le dérailleur. Pour une meilleure expérience de changement de vitesse, il est donc conseillé de se cantonner aux composants d’un seul et même fabricant. Toutefois, il est généralement possible d’utiliser des pièces appartenant à différents groupes de VTT du même fabricant sans aucun problème – à condition, toujours, d’utiliser une cassette avec le bon nombre de pignons et la bonne capacité pour fonctionner avec le reste de votre groupe.

Cassettes de VTT en bref – les différents modèles

  • Les marques : SRAM et Shimano dominent le marché des groupes de VTT. Les deux fabricants utilisent le même format de corps de roue libre. Certaines marques moins connues proposent leurs propres groupes ou cassettes en tant que pièces de remplacement pour les groupes des grandes marques ; parfois, ce sont des pièces standard, mais parfois non. Pour être sûr, vérifiez que la cassette s’adapte correctement au corps de roue libre de votre roue arrière.
  • Le nombre de vitesses : le nombre de vitesses est déterminé par la manette de vitesses et par le dérailleur — ainsi, une cassette de VTT doit avoir le bon nombre de pignons pour fonctionner avec le reste du groupe.
  • La capacité : la taille du plus petit pignon d’une cassette est généralement limitée par le corps de roue libre : on retrouve généralement des pignons de 11 dents sur la plupart des VTT, mais les groupes haut-de-gamme les plus récents peuvent avoir des pignons de 10 dents. La taille du plus grand pignon d’un VTT est généralement comprise entre 32 et 52 dents. Toutefois, vous pouvez changer la taille du plus grand pignon et choisir soit la plus grande capacité possible pour avoir de plus petits braquets en montée, soit une plus petite capacité pour des sauts moins importants entre les différentes vitesses. Mais attention ; le facteur limitant en termes de capacité est toujours votre dérailleur arrière. Si vous voulez changer de capacité, vous devez vous référer au manuel de votre dérailleur pour vous assurer de ne pas dépasser le maximum défini par celui-ci.

Puis-je utiliser des cassettes d’autres fabricants ou d’une capacité différente ?

La règle est assez simple : si vous avez besoin d’une nouvelle cassette et que vous n’avez pas de problème particulier avec vos rapports de vitesse, vous n’avez qu’à racheter le même modèle de cassette. Si vous cochez les trois cases : même fabricant, même groupe, même capacité, vous pouvez être sûr que l’installation et l’utilisation se passeront sans le moindre problème, et vous vous éviterez du bricolage.

Mais si vous voulez modifier votre montage, vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments, expliqués en détail ci-dessus. Il faut que votre nouvelle cassette aille parfaitement avec votre corps de roue libre, qu’elle ait le bon nombre de pignons et que sa capacité ne soit pas trop importante pour que votre dérailleur fonctionne correctement. De plus, si vous changez la capacité de la cassette, vous devrez aussi changer la longueur de votre chaîne – soit la raccourcir, soit la rallonger.

Quels sont les détails à prendre en compte lors de l’installation ou de l’entretien de ma cassette de VTT ?

Si vous voulez installer votre cassette vous-même, vous aurez besoin de différents outils spécifiques – et dans tous les cas, d’un démonte-cassette et d’un fouet à chaîne pour éviter que la cassette ne tourne avec l’outil quand vous essaierez de retirer le contre-écrou. Investir dans ces deux outils peut être intéressant si vous changez régulièrement vous-même la cassette de votre VTT.

Pour entretenir votre cassette, enlevez toujours le plus gros de la saleté immédiatement après une sortie, avec un peu d’eau et une brosse. Le nettoyage à haute pression est à éviter absolument, même si cela peut sembler tentant de prime abord – principalement à cause de la sensibilité des composants de votre groupe. Cela concerne tout particulièrement les cassettes, car la haute pression peut forcer le jet d’eau à pénétrer à l’intérieur du moyeu ou à éliminer la graisse des roulements. Lorsque vous nettoyez complètement votre vélo, démontez la roue arrière et passez un chiffon huilé entre tous les pignons de votre cassette. Pas besoin de graisser ou de lubrifier la cassette. De plus, chez BIKE24, vous trouverez tout un assortiment de produits d’entretien pour vélo avec lesquels prendre soin de votre groupe.

Cassettes de VTT – en bref

  • La cassette est la pièce maîtresse de la transmission de votre VTT.
  • Elle consiste en un ensemble de roues dentées de différentes tailles, appelées pignons.
  • La cassette est le principal élément qui détermine la difficulté du rapport de vitesses. En principe : moins le pignon a de dents, plus le braquet est dur. Et logiquement, plus le pignon a de dents, plus vous moulinez.
  • Une cassette de VTT doit avoir le bon nombre de pignons pour fonctionner avec son dérailleur.
  • La cassette doit s’emboîter parfaitement sur le corps de roue libre lors de l’installation.
  • Si vous voulez changer le nombre de dents maximal de votre cassette, assurez-vous d’abord que votre dérailleur accepte la nouvelle capacité et adaptez au besoin la longueur de votre chaîne.