Plus de 800 marques
800 000 clients actifs
Retours faciles et gratuits sous 30 jours
Filtre

Patins de frein vélo : performances de freinage professionnelles

Les patins de frein pour vélo sont indispensables dans les systèmes de freinage sur jante tels que les freins V-Brakes. En raison des contraintes auxquelles ils sont soumis, ils doivent être résistants et durables, mais aussi bon marché, car leur usure est inévitable. Vos performances en dépendent, ainsi que votre sécurité sur le vélo, car un patin de frein usé peut créer des problèmes, non seulement au niveau du freinage, mais aussi sur la jante du vélo. Les meilleures marques proposent dans leur catalogue des composants sophistiqués qui contrôlent parfaitement votre expérience de freinage. Continuer de lire

Classement par Popularité

Qu’attendez-vous des meilleurs patins de frein pour vélo ?

En résumé, les patins de frein exercent une pression sur la zone de freinage de la jante. Cette pression peut être réglée à partir du guidon qui est directement relié aux freins du vélo, mais elle est également déterminée par l’état des composants qui, dans les patins de frein eux-mêmes, garantissent que la pièce glisse sur la jante. S’ils sont défectueux, le freinage est brutal et maladroit et peut endommager la surface de la jante jusqu’à la rendre complètement inutilisable.

C’est pour cette raison que les marques de patins de frein pour vélo proposent des patins de frein vélo à base de différents composants (principalement des caoutchoucs et des résines) qui dépendent des conditions dans lesquelles les vélos seront utilisés, du type de jante avec laquelle elles seront en contact, ainsi que du matériau dont sont faits les freins. En effet, il existe des différences significatives, par exemple, entre les patins de frein en aluminium et ceux en acier. 

Concernant les conditions climatiques, vous trouverez des patins de frein vélo pour freiner sur sol sec, mouillé ou une combinaison des deux. Quant aux roues, leurs composants sont généralement faits dans des matériaux comme l’aluminium, le plus courant dans ce secteur, même sans revêtement, ou des versions avancées de l’aluminium, telles que l’aluminium fraisé ou anodisé, le carbone et les roues avec revêtement en céramique. Dans tous les cas, l’objectif est de réduire au maximum l’usure en utilisant des matériaux qui résistent aux températures élevées pouvant être atteintes lors du freinage.

Les meilleures marques de freins à patin identifient leurs composants à l’aide de couleurs, bien que les nuances puissent différer selon le fabricant. Un autre critère d’achat est l’épaisseur des plaquettes. Selon celle-ci, le patin de frein gagne en résistance, est plus lisse et le bruit que fait le patin lors du serrage sur la jante est réduit. Un bruit auquel la plupart des cyclistes s’habituent, mais que d’autres trouvent particulièrement gênant.

En un sens, les freins à patin peuvent sembler être un système qui existe depuis trop longtemps, mais ils ne sont pas obsolètes. Comme le montrent ces patins de frein, les marques essayent de réduire leur poids et d’améliorer leurs performances afin que les cyclistes professionnels continuent à les utiliser en compétition.