Plus de 800 marques
800 000 clients actifs
Retours faciles et gratuits sous 30 jours
Filtre

Le dérailleur VTT : au cœur du changement de vitesses de votre VTT

Le dérailleur arrière permet de changer le rapport de vitesses de votre VTT avec précision. Il faut toutefois prendre en compte un certain nombre de spécificités : en VTT, le dérailleur est soumis à des contraintes particulièrement fortes et doit permettre d’atteindre une grande plage de vitesses. C’est pour cela qu’un dérailleur arrière VTT possède un certain nombre de fonctionnalités spéciales. Sur cette page, nous vous expliquons quels types de dérailleur VTT sont disponibles, et tout ce qu’il faut savoir pour choisir et installer votre nouveau dérailleur VTT. Continuer de lire

Classement par Popularité

Aperçu dérailleurs VTT

Le dérailleur VTT : qu’est-ce qu’un dérailleur arrière VTT a de si spécial ?

Depuis son invention, le VTT est un des plus importants moteurs de développement de l’industrie du cycle. Pourquoi ? D’abord parce que les contraintes auxquelles sont soumis les composants de VTT, en trail ou en descente, sont immenses ; ensuite, parce que des terrains aussi difficiles appellent de nombreuses fonctionnalités ; et enfin parce que dans un équipement de sport tel qu’un VTT, les pièces comme le dérailleur arrière doivent être capables de la plus grande précision et d’un changement de vitesses aussi rapide que possible – tout en présentant un poids réduit au strict minimum. Pour cocher toutes ces cases, les fabricants ont dû investir beaucoup de travail dans le développement de dérailleurs VTT d’année en année. Mais qu’est-ce qui fait d’un dérailleur un dérailleur VTT ?

Les dérailleurs VTT proposent autant de vitesses que possible : les groupes haut-de-gamme comptent le plus souvent 11 ou 12 vitesses. En outre, les dérailleurs VTT couvrent une plage de vitesses assez large – principalement parce que les VTT n’ont souvent qu’un seul plateau à l’avant. Les dérailleurs VTT sont donc responsables de la totalité des changements de vitesse à l’arrière, sur toute la cassette. C’est aussi pour cela que les cassettes de VTT sont souvent munies de pignons particulièrement petits (pour des rapports plus longs, et donc plus de vitesse en descente). En revanche, elles comportent également des pignons de grand diamètre dotés de nombreuses dents (pour des rapports plus courts, donc une vitesse plus faible en montée). Un dérailleur VTT doit être capable de gérer cette grande plage de vitesses et ce grand nombre de pignons différents.

Une autre caractéristique d’un dérailleur VTT est que le dérailleur doit résister à des impacts et des chocs particulièrement violents du vélo contre le sol. Dans les cas extrêmes, la chaîne peut dérailler et être éjectée de la cassette. Pour éviter ce problème, les fabricants ont développé il y a quelques années la technologie dite clutch: un mécanisme muni d’un ressort spécial qui vient tendre le dérailleur VTT plus fermement qu’un dérailleur normal. Le fabricant japonais Shimano, par exemple, équipe tous ses dérailleurs munis de la technologie « Shadow Plus » de ce ressort puissant. Le spécialiste américain Sram, quant à lui, propose des dérailleurs avec le suffixe « Type 2 » et « Type 3 ».

En plus de ces caractéristiques spéciales, les développeurs ont conçu les dérailleurs VTT de telle sorte qu’ils ne dépassent pas trop du cadre lorsque vous sélectionnez les vitesses les plus à droite (les plus petits pignons) et qu’ils restent le plus près possible du vélo, sous la base droite du cadre. Cela permet de protéger davantage le dérailleur VTT des branches et des rochers, et de l’empêcher de se tordre ou même de s’arracher en cas d’impact. Chez Shimano, cette technologie est appelée « Shadow ». Chez Sram, elle s’appelle « X Horizon ».

Quels sont les différents types de dérailleur VTT ?

Le changement de vitesses mécanique est toujours la norme sur les VTT et les VTTAE, et seuls quelques groupes haut-de-gamme parmi les plus onéreux sont disponibles en option électronique. Dans le cas des dérailleurs VTT mécaniques, le dérailleur est connecté à la manette de vitesses par un câble Bowden, aussi appelé câble de dérailleur. Quasiment tous les VTT modernes ne sont équipés que d’un seul dérailleur à l’arrière. Aujourd’hui, les dérailleurs avant se font rares en VTT. Les commandes de vitesses au guidon ajustent la longueur du câble pour le raccourcir ou l’allonger d’une distance prédéfinie et déplacer le dérailleur, qui va à son tour pousser la chaîne sur un plus gros ou un plus petit pignon. C’est la manette de vitesses qui détermine combien de vitesses sont passées, et en combien de temps, à chaque mouvement de la manette. Le dérailleur ne fait qu’exécuter les ordres.

Les meilleurs manufacturiers proposent aussi un changement de vitesses électronique. Cela est rendu possible par des signaux électriques envoyés au dérailleur par des câbles ou un système sans fil, et par un petit moteur situé dans le dérailleur qui lui permet de se déplacer jusqu’à la position demandée sous la cassette. Les dérailleurs électroniques pour VTT ne peuvent fonctionner qu’avec la manette électronique correspondante.

Dérailleur VTT – les différents types

  • Dérailleur VTT – les marques : Sram et Shimano dominent le marché du dérailleur VTT ces temps-ci. Quelques nouvelles marques sont apparues tout de même ; celles-ci proposent leurs propres groupes. Pour y voir plus clair, une bonne règle de base est de choisir votre manette et votre dérailleur chez le même fabricant, sans quoi la sélection de vitesses ne fonctionnera pas.
  • Les dérailleurs VTT et le nombre de vitesses : le dérailleur arrière est actionné par la manette de vitesses située à droite sur votre guidon. La manette de vitesses et le dérailleur doivent avoir le même nombre de vitesses. Les meilleurs groupes pour VTT modernes auront des dérailleurs 11 ou 12 vitesses, et les groupes plus vieux ou moins chers en auront moins – 8, 9 ou 10 vitesses. Comptez simplement le nombre de pignons sur la cassette de votre VTT, et vous saurez quel dérailleur choisir.
  • Mécanique ou électronique : les systèmes mécaniques sont les plus populaires, et utilisent un câble de dérailleur fixé à la manette de vitesses. Depuis quelques années, les principaux fabricants proposent des systèmes électroniques dans leurs collections ; ceux-ci doivent impérativement être utilisés avec les manettes électroniques correspondantes.

Quels autres éléments dois-je prendre en compte pour choisir ma manette de vitesses ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, votre manette de vitesses et votre dérailleur doivent provenir du même fabricant. Assurez-vous aussi que votre manette de vitesses soit prévue pour le bon nombre de vitesses ; les systèmes électroniques demandent évidemment une manette électronique. Les grands équipementiers proposent souvent de nombreux groupes différents, ce qui vous fera sûrement vous demander : mon dérailleur et ma manette doivent-ils obligatoirement provenir du même groupe ? La réponse des fabricants de dérailleurs est que les composants d’un groupe donné fonctionneront parfaitement avec ceux d’un autre groupe du même fabricant, pourvu qu’ils soient faits pour le même nombre de vitesses. Avant l'achat, vérifiez donc le nombre de vitesses à passer en regardant la cassette sur la roue arrière - autrement dit, vérifiez si vous avez un dérailleur VTT 12 vitesses ou un dérailleur arrière VTT 8 vitesses, etc.

Qu’est-ce qui différencie deux dérailleurs VTT ?

Vous pouvez employer une manette de vitesses et un dérailleur provenant de deux groupes différents de la même marque, pourvu qu’ils aient le même nombre de vitesses. Les principales différences entre deux dérailleurs seront les matériaux utilisés et la qualité de ceux-ci. Le plus souvent, plus un dérailleur est cher, plus ses matériaux seront légers, durables et de bonne qualité. Mais comme nous l’avons déjà mentionné, c’est la manette de vitesses et son sélecteur de vitesses interne qui sont responsables de la précision et de la réactivité des changements de vitesse : vous pouvez donc utiliser un dérailleur d’un groupe moins cher que votre manette. Mais bien entendu, les composants fonctionnent toujours mieux lorsqu’ils viennent du même groupe.

Comment installer et entretenir un dérailleur VTT ?

La marche à suivre pour monter et régler un dérailleur VTT dépend largement de sa marque. Notre conseil : toujours suivre le mode d’emploi du fabricant ou des tutoriels ! Dans la vie de tous les jours, lorsque vous ne roulez pas, c’est-à-dire quand vous transportez ou garez votre vélo par exemple, faites attention à protéger le dérailleur des coups et des chocs. Lorsque vous transportez votre vélo, rien ne doit appuyer sur le dérailleur, et lorsque vous penchez votre vélo, le dérailleur ne doit rien toucher.

S’il est très sale, vous pouvez retirer le plus gros de la saleté de votre dérailleur avec un peu d’eau et une brosse douce juste après votre sortie. Interdiction absolue d’utiliser un jet d’eau à haute pression, si vous ne voulez pas que la pression dérègle votre dérailleur, voire endommage son mécanisme de précision ! Appliquez régulièrement une huile fine ou au silicone sur toutes les pièces en mouvement et sur les galets pour les entretenir. Chez Bike24, nous vous proposons un vaste choix de produits d’entretien pour cycles que vous pouvez utiliser pour entretenir votre dérailleur.

Dérailleur VTT : en bref

  • Un dérailleur VTT exécute les commandes de la manette de vitesses.
  • Il existe des dérailleurs VTT de différentes marques (Shimano, Sram, etc), de différentes versions (électronique ou mécanique) et pour différents nombres de vitesses (en général, onze ou douze).
  • Une manette de vitesses doit toujours être de la même marque que le dérailleur auquel elle est reliée.
  • Le dérailleur et sa manette doivent toujours être faits pour le même nombre de vitesses.
  • Le dérailleur et sa manette ne doivent pas forcément provenir du même groupe, mais les fabricants le recommandent.