Plus de 800 marques
800 000 clients actifs
Retours faciles et gratuits sous 30 jours
Filtre

Le capteur de puissance pour vélo : la clé de votre succès

Si vous avez l'habitude d'utiliser un cardiofréquencemètre ou un compteur de vélo pour analyser vos séances d'entraînement, vous pourriez également être intéressé par l'installation d'un capteur de puissance, ou wattmètre, sur votre vélo ! Dans le monde du cyclisme, surtout parmi les cyclistes assidus et les triathlètes, l'utilisation d'un capteur de puissance est très répandue pour une gestion optimale de l'entraînement. Cette méthode très précise de mesure de la puissance développée sur le vélo vous aide à atteindre vos objectifs. Continuer de lire

Classement par Popularité

Avez-vous vraiment besoin d'un capteur de puissance ?

Le dispositif technologique qui permet cette mesure est parfaitement intégré dans le corps de la manivelle, dans les pédales ou dans le moyeu de la roue arrière. Les données d'analyse sont affichées sur un appareil distinct, comme un compteur de vélo. Avant d'investir dans un capteur de puissance, posez-vous ces questions pour déterminer vos besoins :

Qu'est-ce que le cyclisme à vos yeux ? Considérez-vous cette activité comme un loisir ou plutôt comme un entraînement sportif ciblé ?

Quels sont vos objectifs ? Souhaitez-vous participer à des compétitions et gravir les échelons pour devenir un sportif professionnel ou simplement rouler pour le plaisir, faire des randonnées et explorer de nouveaux horizons ?

Quel est votre budget ? Les capteurs de puissance pour vélo de route et VTT sont, en effet, relativement onéreux.

Quels sont les avantages d'un capteur de puissance par rapport à un cardiofréquencemètre ou à un compteur de vélo ? Un capteur de puissance mesure la performance globale du cycliste, donc pas uniquement la fréquence cardiaque, la vitesse ou la vitesse moyenne, qui est souvent faussée par le vent de dos. De plus, l'analyse précise de l'évolution des performances est souvent source de motivation pour les sportifs.

L'évaluation de l'entraînement du point de vue de l'intensité totale de l'effort peut également être déterminée avec plus de précision. Il est ainsi possible d'éviter l'épuisement musculaire ou le « surentraînement » avant qu'il ne soit trop tard.

Découvrez dès maintenant comment fonctionne un capteur de puissance vélo et quelles sont les données fournies par un tel dispositif !

Comment fonctionne un capteur de puissance pour vélo ?

Lors d'un entraînement à vélo, il est possible de mesurer très précisément la puissance physique totale directement fournie, exprimée en watts. La mesure de la puissance transmise au vélo s'effectue à l'aide de capteurs, appelés jauges de contrainte, qui enregistrent le mouvement circulaire mécanique (couple) ou la force exercée.

Un dispositif microélectronique interne protégé selon les normes industrielles, qui peut même détecter les conditions météorologiques et en tenir compte, calcule les valeurs à l'aide d'une formule aussi simple qu'ingénieuse :


Puissance = couple mécanique x fréquence de pédalage (cadence)

 

Ce dispositif transmet ensuite les données par la technologie sans fil ANT+ ou Bluetooth à l'écran situé sur votre guidon, à votre compteur de vélo, à votre appareil de navigation GPS ou tout simplement à votre smartphone. Ces appareils, qui sont vendus séparément chez BIKE24, à l'exception du smartphone, affichent clairement les performances fournies par le cycliste ainsi que les données d'analyse.

Quelles sont les valeurs/données fournies par un capteur de puissance pour VTT ou vélo de route ?

Les fonctionnalités de base des powermeter incluent le calcul de la puissance totale en watts, minimale, maximale et moyenne, et bien sûr celui de la cadence et de la vitesse.

Les systèmes haut de gamme permettent en outre de mesurer séparément la puissance fournie par la jambe gauche et la jambe droite.

Le calcul du dénivelé positif et de la dépense énergétique, ainsi que l'affichage de l'altitude et de la température actuelles font également partie des fonctionnalités couramment offertes par les capteurs de puissance. Il est en outre possible d'effectuer des tests de performance tels que le FTP (seuil de puissance fonctionnel), la VO2max et le seuil anaérobie.

Enfin, citons la meilleure fonctionnalité pour les cyclistes de route, les vététistes et les triathlètes : un capteur de puissance vélo leur permet de diviser leurs séances d'entraînement en intervalles déterminés. Il s'agit, en effet, de l'une des meilleures méthodes pour améliorer efficacement la puissance/endurance.

Les jauges de contrainte nécessaires à ces mesures peuvent être intégrées dans différents composants du vélo.

Les différents capteurs de puissance pour vélo de route / VTT

Systèmes pour manivelles

La mesure de la puissance par l'intermédiaire d'une manivelle est certainement la méthode la plus utilisée. Les manivelles capteur de puissance sont considérées comme très précises, avec un écart de +/- 1,5 %.

Les jauges de contrainte utilisées pour mesurer le couple peuvent se situer dans ou sur les bras des manivelles, dans l'axe de la manivelle ou dans l'étoile/le spider (pièce de montage des plateaux). Il est possible de mesurer séparément la puissance fournie par la jambe gauche et la jambe droite grâce aux bras des manivelles et à leur axe. Les systèmes pour axe de manivelle et spider plus abordables ne mesurent généralement qu'un seul côté et les valeurs affichées sont estimées, ce qui peut donner lieu à des imprécisions.

L'avantage essentiel des capteurs puissance pour VTT et wattmètres pour vélo de route correspondants réside dans la possibilité d'optimiser séparément les spiders et les axes de manivelle lorsque l'on utilise des manivelles modulables.

Le montage peut toutefois s'avérer complexe et ne devrait être effectué que par des cyclistes ou des mécaniciens vélo disposant de connaissances techniques poussées et d'outils adaptés. Dans le cas contraire, il peut arriver que le capteur de puissance du vélo soit mal installé et calibré et fournisse des valeurs erronées.

Systèmes pour pédales

Les pédales capteur de puissance sont également très courantes sur les vélos de route. Elles peuvent atteindre une précision encore plus grande avec un écart de seulement +/- 1 %. Les jauges de contrainte sont placées sur un côté ou sur les axes de pédale gauche et droit, pour un coût abordable. La mesure séparée de la puissance fournie offre en outre la possibilité de détecter à temps les éventuels déséquilibres musculaires et d'y remédier. Le principal avantage de ces capteurs de puissance pour vélo réside dans leur simplicité de montage. En raison de leur conception, les pédales intégrant un capteur de puissance sont un peu plus vulnérables face aux éléments de l'environnement et plus sujettes à une surcharge de poids.

Moyeux intégrant un dispositif de mesure de la puissance

Il est plutôt rare que les moyeux ou les roues servent de support à un capteur de puissance, car il est nécessaire de disposer de connaissances en matière de construction de roues pour les monter. En ce qui concerne la précision (+/- 1,5 % d'écart), ils n'ont cependant rien à envier à leurs concurrents. Les jauges de contrainte sont placées dans le moyeu de la roue arrière, directement sur l'axe du côté opposé roue libre, c'est pourquoi seule la mesure de la puissance totale est possible. Cette solution de mesure de la puissance fournie par le cycliste, la plus discrète visuellement, peut être mise en œuvre sans aucun problème et sans outil sur différents vélos de même type déjà montés.

Acheter des dispositifs de mesure de la puissance pour vélos chez BIKE24

Un capteur de puissance pour vélo de route ou VTT représente un investissement important, mais qui s'avérera payant s'il est adapté à vos exigences personnelles. Outre les wattmètres et capteurs de puissance, vous trouverez également dans cette catégorie des accessoires et pièces de rechange adaptés.